Senefoot

Senefoot 825

Match contre l'Ouganda

On peut être content. On savait que ça allait être très difficile. On savait que le Sénégal allait être en difficulté sur ce match contre l'Ouganda mais on a su répondre présent. On a marqué ce but très rapidement. On a vu un bon Sénégal en première mi-temps. Après en deuxième mi-temps on a essayé de gérer même si l'Ouganda est venu nous presser et nous mettre en difficulté. C'est dommage qu'on n'ait pas mis ce deuxième but. Mais le plus important c'est qu'on a été solide et c'est bien.

Le Bénin, une équipe surprise dans cette Can qui fera face à vous en 1/4

Tout le monde le voit comme une équipe surprise mais je ne pense pas que cela soit le cas. Ce n'est pas une équipe surprise parce qu'elle a fait de bons matches de poule et surtout un bon match aujourd'hui contre le Maroc. Ils ont mérité leur qualification. On va bien préparer ce match là parce qu'il sera très important. Le plus important c'est que ce soir on se repose bien. On sait que ce sera très difficile mais on est prêt à jouer contre n'importe qui. On va bien le préparer pour pouvoir le gagner.

Insulte aux journalistes

Je n'avais même le droit de parler avec vous (la presse). Mais aujourd'hui je le fais avec plaisir. Il n'y a rien. Je voulais juste que mon équipe soit tranquille. On était tranquille aujourd'hui et on a réussi à débloquer rapidement le match. Si j'ai manqué de respect à quelqu'un je m'en excuse. Mais les personnes si elles étaient visées le savent. Le plus important c'est qu'on soit tous ensemble et qu'on aille de l'avant. Le plus important c'est que tous les Sénégalais soient derrière nous. On a vu que quand qu'aujourd'hui quand tous les Sénégalais sont ensemble, on peut aller loin vers l'avant. Je n'ai pas de problèmes avec la presse.

Coumba DIA; envoyée spéciale en Egypte


Retour sur le match

Je tiens à féliciter mes joueurs. On a joué contre une belle équipe ougandaise. Un match difficile. On a eu la chance de marquer ce but très tôt. Cela nous a fait beaucoup de bien. On aurait pu marquer d'autres buts, mais c'est comme ça. Il faut continuer à travailler.

Sadio Mané qui rate souvent les penalties

C'est que Sadio a raté son premier pénalty contre le Kenya. Mais le deuxième, il l'avait marqué. C'est ce capitale confiance qui faisait qu'il restait numéro un sur les tireurs de pénalty. Je crois que c'est une discussion que j'aurai avec lui. Mais il ne faut pas oublier aussi que c'est lui qui a marqué le premier but.

Le Sénégal reste favori

On ne parlait plus de nous comme favori après la défaite contre l'Algérie. On gagne notre second match consécutif, ça va revenir encore. Je n'arrête pas de dire depuis le début de la compétition, qu'il n'y a pas de petites équipes. Les équipes sont mieux organisées. Notre état d'esprit n'a pas changé. Nous préparons match après match avec sérénité. Le match contre le Bénin sera une autre réalité. Il ne faut jamais penser que les matches sont joués d'avance. Il faut garder cette humilité et continuer à travailler.

Avis sur le Bénin
C'est une équipe très organisée. Un entraineur qui connait bien le continent. Je le connais très bien aussi. C'est une équipe capable d'attaquer, de défendre correctement. C'est une équipe que je suis. On va préparer ce match qui sera comme les autres, difficile. Aujourd'hui, le football africain est engagé. Il faut aller aux duels. Aujourd'hui, on a été assez agressif, en gagnant beaucoup de duels. Je ne pense pas qu'on soit une équipe qu'il faut rentrer dedans pour reculer. Je ne crois pas. On a mis l'impact qu'il fallait dans ce match.

Coumba DIA, envoyée spéciale en Egypte


Grâce à un but du Capitaine Sadio Mané (15'), le Sénégal s'est imposé devant l'Ouganda 1-0 au Stade International du Caire et s'est qualifié en quart de finale de la Can. Les "Lions" héritent du Benin qui a brillament sorti le Maroc à l'issu de la séance des tirs au but (1-1, 4 tab à 1).


L'attaquant vedette du Sénégal Sadio Mané a une nouvelle fois manqué un penalty contre l'Ouganda, après un premier raté face au Kenya. Au sortir de la victoire des "Lions" obtenue grâce à son but (15'), le Capitaine du Sénégal a décidé d'arrêter pour le moment de tirer les pénalties.


Impressions sur les trois matches du Sénégal

Je pense que le bilan sur le plan comptable est satisfaisant. L'objectif était de se qualifier et bien se qualifier. On savait tous que les deux favoris du groupe c'était le Sénégal et l'Algérie. Donc, on peut dire que le travail a été fait en gagnant largement face aux outsiders du groupe. On peut dire que le travail a été fait. On a trébuché une fois contre l'Algérie et cela peut paraître logique.

Difficultés du Sénégal à battre l'Algérie

Les équipes se tiennent de près, mais l'essentiel était de passer au second tour. Ce sera une autre compétition et l'expérience récente nous a montrés que terminer premier dans un groupe ne signifie absolument rien. Il faut entrer dans la deuxième phase de la compétition avec des matches à élimination directe. Il faut avoir une approche différente qui nous permettra d'assurer l'essentiel à chaque match pour aller le plus loin possible.

Pression ressentie après la défaite contre l'Algérie

C'est vrai qu'après la défaite contre l'Algérie, il y avait forcément une pression. Mais aujourd'hui, nous (dirigeants et joueurs) avons une meilleure maîtrise de cette pression.
Au lendemain de cette défaite, on a rencontré les joueurs eux-mêmes pris conscience de l'enjeu. Sadio Mané nous a fait savoir que si le Sénégal ne peut pas battre certains adversaires pour se qualifier. Cela signifie que le Sénégal a une réputation surfaite. Cette pression existait parce qu'il fallait impérativement continuer notre route et espérer atteindre l'objectif.

Hier, les joueurs ont pris leur temps tout en sachant qu'ils allaient faire la différence. On a besoin de cette pression très tôt dans la compétition pour mieux aborder les matches qui vont venir. Je pense que ce n'est pas le Sénégal qui a été surestimé, mais c'est l'Algérie qui a été sous-estimée. Elle a montré de belles choses sur le plan collectif et individuel.

Erreurs d'arbitrage

On a subi cela lors du premier match. On a constaté les erreurs d'arbitrage et on l'a déploré là où il fallait le faire. Il faut reconnaître que très souvent en Afrique, on a des soucis avec l'arbitrage surtout ces derniers temps.

Il faut juste que la CAF prend le problème à bras le corps. Est-ce trop de pression sur les épaules des arbitres ? Est-ce qu'on ne laisse pas les dirigeants en club ou sélection attaquer ou tirer sur les arbitres ? Par exemple, on accuse un arbitre d'être pro tel ou autre.

Et ce dernier veut tout faire pour démontrer le contraire. Il y a du travail à faire. Je pense que sur le match d'hier, l'arbitre égyptien s'est bien acquitté de sa mission. On ne peut pas avoir un arbitrage parfait et on ne peut pas contester toutes les décisions arbitrales.

Coumba DIA, envoyée spéciale en Egypte


Victime d'une fracture à la main gauche, le gardien du Sénégal Édouard Mendy va manquer le reste de la CAN qui se déroule actuellement en Egypte.


Sadio Mané a été élu homme du match Sénégal-Kenya 3-0 comptant pour la 3ème et dernière journée de la phase de poules de la Coupe d'Afrique Egypte 2019.


Page 8 sur 59