Auteur de l'ouverture du score face au Nigeria, Lionel Messi a été élu homme du match.


L'Argentine a su forcer son destin en battant très difficilement le Nigeria (2-1). Le finaliste du Mondial 2014 affrontera la France, samedi, en 8es de finale.



Ce lundi, à Kaliningrad, la Roja a été tenue en échec par un adversaire qui n'avait rien à jouer (2-2). Les Espagnols conservent quand même la première place du groupe B et filent en huitièmes de finale, où ils seront opposés à la Russie.


C'était le match de l'honneur entre ces deux équipes du Groupe A déjà éliminées après la deuxième journée, et il y a finalement eu victoire 2-1 pour l'Arabie Saoudite face à l'Egypte au terme de cette rencontre plutôt équilibrée.


Les Uruguayens finissent en beauté. Après deux victoires dans cette Coupe du monde par la plus petite des marges (1-0 contre la sélection égyptienne puis contre l'Arabie saoudite), l'Uruguay a réalisé un petit carton contre la Russie, hôte de cette Coupe du monde.


A quelques heures de la rencontre décisive entre Lions et Japonais prévu à 20h heure locale et 15h GMT à Ekaterinbourg Arena,, Serigne Saliou Dia, le sélectionneur national local a tenté de donner des clés qui pourront permettre aux protégés d'Aliou Cissé de gagner le Japon et d'obtenir leur ticket qualificatif pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde Russie 2018. 

Entretien


Des regrets après le match nul contre le Japon
Il y a des regrets parce qu'il y avait moyen de gagner ce match. Il faut reconnaître qu'aujourd'hui on n'a pas vue une grande équipe du Sénégal. Comparé au match contre la Pologne, nous n'avons vraiment pas été bons contre le Japon. Malgré tout on a mené au score deux fois et on s'est fait rattraper. Ce qui me dérange un peu c'est qu'on a pris des buts gag. On savait depuis le départ que la qualification va se jouer sur trois matchs. Il faut maintenant se préparer à affronter la Colombie. Je ne peux pas m'expliquer ce qui s'est passé. La seule chose que je sais c'est qu'à ce niveau de la compétition nos joueurs qui sont de niveau mondial pouvaient éviter des buts comme ça. La meilleure équipe sur le terrain était le japon. Nous on a eu la chance d'ouvrir le score et de prendre l'avantage en deuxième période. Après il y a eu un manque de rigueur, de concentration et à ce niveau de la compétition ça se paye cash.
Avis sur le jeu de l'équipe japonaise
Le Japon est techniquement très fort. Ils ont une bonne qualité de passes. On a bien débuté la rencontre en étant très proche d'eux. On a exercé un haut pressing. Ils sont sortis de leur confort. Ils ont eu pas mal de déchets techniques et on en a profité pour marquer le premier but. Ils ont égalisé. En deuxième période nous sommes revenus avec le même état d'esprit. A chaque fois qu'on a essayé de les faire reculer, à chaque fois qu'on a mis de l'impact, chaque fois qu'on a avancé ils ont reculé. Mais avec une équipe qui a une qualité technique de ce niveau-là, dès que vous leur laisser 5 mètres ça devient difficile. Ils ont joué le mach qu'il fallait. Mais je répète encore, on n'a pas vu une grande équipe du Sénégal.
L'apport de Sadio Mané
On attend énormément de lui. Le monde entier attend énormément de lui. Il fait partie des joueurs qui sont sous le feu de la lumière. Il peut faire mieux que ce qu'il est en train de faire. Aujourd'hui je l'ai trouvé mieux que contre la Pologne. Il est en train de monter en régime. J'espère qu'on le verra encore mieux dans ses baskets contre la Colombie.
La fébrilité de l'axe
Sané et Koulibaly sont de grands joueurs. Ils n'ont pas besoin de passer plus de temps pour trouver la complémentarité. Aujourd'hui ils ont peut-être été moins bons parce qu'en face il y avait Yuya Osako qui était vraiment bon dans ce match. On a eu du mal à le maitriser tout le long du match. On va continuer à travailler notre défense. On a besoin d'être une équipe impacte qui joue agressif sur le porteur du ballon. Il nous faut un peu plus de rigueur.

Envoyée spéciale en Russie


Avec un Rodriguez rayonnant et un Falcao buteur pour la première fois en Coupe du monde, la Colombie a écarté la Pologne (3-0) de la course aux huitièmes de finale dimanche soir.


"Je ne sais s'il y a eu réellement un manque. Il y avait de la détermination de la part de tous les joueurs, ceux qui ont débuté et ceux qui sont entrés en jeu. Tout n'a pas, été parfait. Il va falloir bien regarder le match et corriger ce qui a été moins bien fait. Et essayer d'être performant contre la Colombie. Il y a un peu de déception car on a mené deux fois au score. Sur la fin, on a cru que c'était acquis. Le regret est qu'on a 4 points comme les Japonais et que, derrière, ça peut pousser jusqu'à la fin. Quoiqu'il arrive, ce sera un sacré match. Mon statut de remplaçant, je le vis bien. Dans ces moments-là, il ne faut pas penser à sa propre personne. On est en phase pour pouvoir passer en huitièmes de finale. Il faut penser au groupe et les choses se feront naturellement".

Envoyée spéciale en Russie 


Page 4 sur 41