AFFAIRE JAMIL FAYE : Le Comité exécutif de la Fsf invalide la décision de confier la gestion de Gfc à Jappo Sa

Senefoot Written by  mardi, 20 février 2018 00:00 font size decrease font size increase font size

Le Comité exécutif de la Fédération sénégalaise de football, réuni lundi, a invalidé la décision de la Commission de recours qui donne raison à Diamil Faye, le directeur de Jappo SA, dans le différend l'opposant à l'association GFC dans la gestion du club professionnel.

"Les instances juridictionnelles de la Fédération ne peuvent aller à l'encontre de nos textes, sur ce dossier, il y'a un certain nombre de manquements qui a poussé à cette procédure d'évocation", a expliqué le président de la FSF, Augustin Senghor cité par le quotidien sportif, Stades dans son édition de ce mardi.

"La décision de la Commission de recours telle qu'elle a été rendue n'est pas valable", a expliqué le président de la FSF, rappelant que le pouvoir d'évocation est conféré par les textes de l'instance dirigeante du football sénégalais.

"Nous avons décidé d'invalider sa décision en l'infirmant et en la reformant pour remettre les deux parties en l'état où elles étaient après la décision de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL)", a dit Me Senghor. Il a informé que cette décision a été prise à l'unanimité des membres du Comité exécutif, le gouvernement du football national.

"Libres maintenant aux deux parties de l'attaquer en faisant appel au TAS (Tribunal arbitral du sport) et si ce dernier rend une décision en faveur de Guédiawaye Association, nous l'appliquerons. Si c'est favorable à Jappo, nous l'appliquerons", a ajouté Me Senghor.

Interpellé au sujet de la Commission de recours, Augustin Senghor a informé que les décisions de la CNRL ne sont attaquables qu'au niveau d'un tribunal arbitral national.

"S'il n'y en a pas, ce qui est le cas au Sénégal, c'est devant le TAS seulement que l'appel peut se faire", a-t-il répondu au sujet de l'incompétence de la Commission de recours sur la décision rendue par la CNRL.

Cette instance avait donné carte blanche à l'Association GFC dans la gestion du club professionnel avant que cette décision ne soit invalidée par la Commission de recours de la même instance dirigeante du football national.

Du côté de Jappo SA, son patron, Diamil Faye qui a animé une conférence de presse lundi promet de saisir le Comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS) avant d'internationaliser ce différend auprès de la Confédération africaine de football (CAF), de la FIFA avant de faire appel auprès du TAS.

Aps

Read 117 times Last modified on mercredi, 21 février 2018 04:15