Après leur victoire face à l'Australie, les Bleus se sont qualifiés pour les huitièmes de finale du Mondial 2018 en battant le Pérou (1-0), ce jeudi 21 juin, dans le spectaculaire stade d'Ekaterinbourg.



Malgré la belle victoire du Sénégal face à la Pologne (2-1) mardi dernier au stade Spartak de Moscou, le Président de "Allez Casa" Malamine Tamba n'a pas hésité à déplorer le manque d'organisation des autorités sénégalaises. Les billets ont été octroyés tardivement et les supporters obligés de rester dehors à 30mn du coup d'envoi, ce qui ne reflète pas une bonne image du Sénégal, à t-il expliqué à l'envoyée spéciale de gradins.net à Moscou.

Entretien


Disperpersion des supporters lors du match Pologne-Sénégal et retard d'octroi des billets d'entrée

C'est une chose à déplorer. Quand on pense qu'Allez Casa est l'un des groupes de supporters les plus performants et amputer ce comité de spectacle c'est amputer aussi le Sénégal d'une certaine force. C'est dommage ! Ceux qui sont chargés de la billetterie doivent pourvoir gérer les supporters. On devrait être mieux organisés. Nous sommes venus 2h heures avant le match et nous sommes restés à la porte. A 30 minutes du coup d'envoi on n'avait pas encore reçu les billets. Mais nous sommes restés positifs malgré le fait que nous soyons amputé de nos instruments. Nous avons continué à chanter et à danser dehors.

Sabotage ou manque d'organisation

Nous n'osons pas penser à un sabotage mais le hasard a fait que Allez Casa a été amputé de ses musiciens mais tout pourrait laisser croire à cela. A l'origine, il faudrait que nous soyons beaucoup plus professionnels, plus sérieux car cela n'est pas une bonne image de trouver les supporters devant le portail et de ne pas pouvoir rentrer au moment où on avait des problèmes avec les agents de sécurité qui demandaient de céder le passage. Ce n'était pas du tout bien.

Regroupement des supporters de Allez casa et du 12e Gaindé
Cela n'a pas de sens, nous avons pensé nous Allez Casa et nous continuons de croire que la meilleure façon d'avoir une valeur ajoutée c'est d'avoir une bonne occupation des gradins. Vous avez vu les polonais n'étaient pas ensemble, il y'avait certains qui faisaient la samba qui étaient regroupés et d'autres aussi. Je pense que pour le Sénégal ce serait une bonne chose de montrer toute la diversité culturelle sénégalaise à travers le stade.

Promesses pour Sénégal-Japon
Nous allons nous adopter aux conditions du Mondial et ce qui s'est passé aujourd'hui nous allons essayer d'évaluer avec les autorités, le Ministère des Sports pour que les supporters puissent avoir leurs billets à temps car ça aurait été bien de voir Allez Casa entrer plutôt pour montrer l'image du Sénégal avant le démarrage du match. C'est le Sénégal qui perd et qui rate une chance de montrer ce qu'il sait faire.

Envoyée spéciale à Moscou


Malgré la belle victoire du Sénégal face à la Pologne (2-1) mardi dernier au stade Spartak de Moscou, le Président de "Allez Casa" Malamine Tamba n'a pas hésité à déplorer le manque d'organisation des autorités sénégalaises. Les billets ont été octroyés tardivement et les supporters obligés de rester dehors à 30mn du coup d'envoi, ce qui ne reflète pas une bonne image du Sénégal, à t-il expliqué à l'envoyée spéciale de gradins.net à Moscou.

Entretien


16 qualifiés, autant d'éliminés. D'ici au 28 juin et la fin de la phase de groupes, la Coupe du monde va livrer ses premiers enseignements. Mercredi 20 juin, le Maroc est devenu la première équipe éliminée du Mondial tandis que la Russie et l'Uruguay ont validé leur ticket pour les huitièmes de finale, en attendant les autres. Avant le début de la phase à élimination directe, retrouvez tous les soirs la liste mise à jour des équipes qualifiées et éliminées.

Les équipes qualifiées

Les-supporters-russes-ont-fete-la-qualification-de-la-Sbornaya
Les supporters russes ont fêté la qualification de la "Sbornaya" (Reuters).

La Russie solide chez elle
Après avoir obtenu sa deuxième victoire en autant de rencontres, mardi soir face à l'Egypte (3-0), la Russie a dû attendre le succès de l'Uruguay mercredi pour obtenir sa qualification en huitièmes de finale. Une demi-surprise pour le pays hôte, qui n'avait pas gagné depuis neuf mois avant le match d'ouverture de son Mondial.

L'Uruguay au rendez-vous
Après un début de Coupe du monde poussif contre l'Egypte (1-0), l'Uruguay n'a pas plus rassuré contre les Saoudiens mercredi (1-0). Mais ces deux courtes victoires sont suffisantes pour se qualifier pour les huitièmes de finale, stade de la compétition auquel la Céleste avait été éliminée en 2014.

Les équipes éliminées

L-Arabie-saoudite-a-ete-eliminee-avant-meme-de-disputer-son-troisieme-match
L'Arabie saoudite a été éliminée avant même de disputer son troisième match (Reuters)

Un mois de juin à oublier pour le Maroc
Avant même la dernière rencontre de son groupe contre l'Espagne (lundi à 20h), le Maroc est devenu mercredi la première nation éliminée de la Coupe du monde 2018. Après leur défaite face à l'Iran (1-0) vendredi, les hommes d'Hervé Renard se sont à nouveau inclinés contre le Portugal sur un but de Cristiano Ronaldo (1-0). Le mois de juin est décidément cruel pour le Maroc, privé il y a peu de l'organisation du Mondial-2026, attribué au trio Etats-Unis-Mexique-Canada.

L'Arabie Saoudite en surchauffe
Balayée par la Russie lors du match d'ouverture, l'Arabie saoudite a fait mieux contre l'Uruguay mercredi (1-0), sans toutefois réussir à s'imposer. Deux défaites synonymes d'élimination pour les Saoudiens, qui se sont faits une grosse frayeur lundi soir lorsqu'un des réacteurs de leur avion a pris feu quelques minutes avant leur atterrissage à Rostov. Quand ça veut pas...

L'Egypte et Salah sans briller
L'Egypte de Mohamed Salah était très attendue par ses supporters, elle aura beaucoup déçu. Battus dans les dernières minutes contre l'Uruguay (1-0) et dépassés par la Russie (3-0) lors de leur deuxième match, les Pharaons quittent très vite le Mondial. Et Salah, déjà battu (et blessé) en finale de la Ligue des champions fin mai, devrait dire adieu à ses chances de Ballon d'Or.

www.lejdd.fr



MBAYE NIANG

C'était important de bien démarrer cette compétition. Nous avons réalisé un bon match, mais ce n'est pas fini. Il reste deux matchs à livrer, maintenant nous allons nous reposer pour récupérer des forces. Pour le titre d'homme du match, c'est la récompense de tout un groupe. C'est grâce à l'équipe que j'ai réussi à livrer un bon match. Le plus important est d'aider l'équipe à engranger des points. Nous y avons cru et voilà le résultat. On défend ensemble et on attaque ensemble.

KHADIM NDIAYE

Une victoire importante, mais qu'il faut ranger dans les tiroirs. Il reste deux matchs important surtout contre le Japon. Si nous la fêtons comme elle se doit, on peut passer à côté contre le Japon. Donc, il ne faut pas s'enflammer. C'est un rêve d'enfant devenu réalité. Je me rappelle en 2002 je me levais à 6h pour aller regarder les matchs.

Maintenant, jouer une telle compétition, je n'arrive même pas à l'exprimer. J'imagine qu'au pays, c'est la fête. Nous leur demandons de formuler des prières.

Sur le plan mental, cette victoire me permet de redoubler d'effort. Cela va me permettre d'être conscient qu'il reste beaucoup de choses que nous devons aller chercher. On ne calcule pas le Japon ni aucune équipe. Nous allons bien se reposer et prendre match par match.

Une plaisir immense. Voir le Président de la République avec nous dans les vestiaires, c'est magnifique. Nous allons tout donner, même s'il faut y laisser la vie, on le fera.

KALIDOU KOULIBALY

Un match difficile, la Pologne a une belle équipe ; mais la solidarité de notre équipe a été déterminante dans cette victoire. Nous avons marque à des moments clés et cela montre que le Sénégal est un grand et nous devons continuer sur cette lancée.

Nous avons encore une marge de progression. Je n'ai pas jouÉ beaucoup ensemble avec Salif Sané, mais nous avons montré de bonne choses et on doit encore travailler.

C'est important pour nous de démarrer par une victoire. On a pris un but que nous pouvons éviter. Nous avons regardé tous les matchs, les coups de pieds arrêtés, sont importants c'est dommage que nous en avons pris un. Au niveau du jeu, on a été bon.

On leur a laissé le ballon pour partir de loin comme on sait le faire, c'est de bons augures pour le prochain match. Une victoire surtout africaine, tout l'équipe était derrière nous, cela s'est senti dans les tribunes avec les supporters sénégalais.

Nous espérons porter haut et fort les couleurs du Sénégal et de l'Afrique le plus loin possible. Cela fait plaisir de recevoir le Président de la République dans les vestiaires.

Il attendait une performance, on la montré. Il était content, mais cela ne sarrète pas là. Le prochain match sera difficile, il ne faut pas se voiler la face ; nous allons essayer de gagner contre le Japon. , nous irons à Ekateringurb pour faire un bon résultat.

SADIO MANE

Nous sommes très contents de cette victoire. Maintenant, rien n'est encore fait. Nous allons préparer les deux prochains matchs pour essayer les gagner. Cela veut dire que tout est possible dans le football, il faut juste y croire. C'est ce que nous avons essayé de faire et on a été récompensé. Un match difficile, mais nous allons tout ce qu'il faut pour les battre. Nous irons là-bas pour chercher la victoire.

PAPE ALIOUNE NDIAYE

Normal. Après une victoire comme celle, on met du temps à sortir. Nous sommes tranquilles, les gens sont entrain de chanter et de danser dans la bonne humeur, c'est quelque chose de fort. Oui, cela fait plaisir de voir le président de la République venir dans les vestiaires nous féliciter. Cela nous pousse à redoubler d'effort et c'est ce que nous avons l'intention de faire ».

Envoyée spéciale à Moscou


"On a essayé de jouer collectif. On est fautif dans le premier but qu'on encaisse. C'était difficile de jouer sereinement après. Et je ne saurais vous dire pourquoi. Peut-être que cela est dû au stress, les attentes. Sur le terrain, il manquait un peu de communication entre joueurs. On jouait spontanément, ce qui fait qu'il était difficilement de marquer un but. Peut-être qu'on avait un peu peur de sortir, d'être plus proche des buts adversaires".


"Vu la configuration de ces matchs de ce premier tour, on ne peut qu'être heureux d'être la première équipe africaine à gagner en Russie. Au-delà du résultat, il faut retenir la bonne technique d'ensemble de l'équipe : une grande force collective. Le travail continue. Comme ils l'ont montré aujourd'hui, il faut garder cette sérénité, la tête sur les épaules, et envisager le match à venir sans développer un complexe de supériorité vis-à-vis de l'adversaire et sécuriser une qualification au deuxième tour. Le travail ne fait que commencer. L'objectif n'est pas de gagner un match et s'en arrêter-là. Et on peut compter sur ces joueurs pour aller loin.

C'est un match d'ouverture. Même si la configuration n'est pas la même, on montre encore une fois notre capacité à entrer dans les compétitions. Cela prouve que le Sénégalais sait rehausser son niveau quand il est au niveau mondial. La différence, en 2002, c'est que le monde découvrait l'équipe lorsqu'elle jouait contre la France. Ici, c'est des joueurs qu'on connaissait et qu'on attendait à ce niveau-là. Ils ont eu une bonne tenue, une bonne maitrise de la situation pendant tout le match. C'est rare de voir des équipes africaines venir et prendre le match en main, garder la mène jusqu'au bout".

Envoyée spéciale à Moscou


Les Lions du Sénégal ont réussi le pari de décrocher la première victoire africaine des phases de poule de la Coupe du Monde Russie 2018 en s'imposant devant la Pologne 2-1, ce mardi au stade Spartak de Moscou. Le séléctionneur national Aliou Cissé est revenu sur cette belle victoire du Sénégal en évoquant la stratégie mise en place.


Page 2 sur 37