TRIATHLON (1ère Journée Championnat) : Mamadou Ndoye Diop et Anta Ndiaye s’imposent au Cap Skirring

Omnisports Written by  dimanche, 23 avril 2017 00:00 font size decrease font size increase font size

La première journée du Championnat de Triathlon au Sénégal s'est déroulée, le dimanche 23 avril 2017, au Cap Skiring dans la région de Ziguinchor. Les champions en titre, Mamadou Ndoye Diop et Anta Ndiaye, ont dominé la marche du podium. Près d'une trentaine d'athlètes ont pris part à la compétition.

 

Cette première journée annonce que le championnat de triathlon 2017 ne sera pas facile pour le tenant du titre chez les hommes, Mamadou Ndoye Diop par son dauphin du jour Elimane Seck qui lui a suivi de très près avec 17 secondes de retard. «Il y a des gens qui progressent parce qu'ils s'entrainent. Il n'y a de secret dans tous les sports, il faut être sérieux. Quand tu traines dans les entrainements et que les autres progressent», souligne Boubacar Gaye. Chez les hommes, Mamadou Ndoye Diop de la Renaissance de Yoff s'impose avec 1h12mn30s. Il est suivi par Elimane Seck et Birane Samb de l'Olympique de Ngor avec les deuxième et troisième places pour un temps respectif de 1h12mn47s et 1h17mn24s.

Anta Ndiaye de l'Union sportive de Ouakam (Uso) laisse planer sa dominance chez les dames avec un temps de 1h25mn15s. Rokhaya Salla Diagne et Arame Guèye, du Club de Ngor remportent les deuxième et troisième places respectivement avec un temps de 1h40mn21s et 1h44mn53s. «En âge, ce n'était pas mal, pour la transition en nage-vélo, il y avait mieux à faire parce qu'ils doivent apprendre, un tout petit peu de plus, au temps les secondes ne sont pas importantes mais en niveau international, il va falloir qu'ils s'habituent aussi très vite dans les zones de transition», relève Denis Lahache ancien président de club dans la discipline avec une quarantaine d'expérience. Pour que les jeunes triathlètes sénégalais soient plus performants, «il faut qu'ils puissent participer à plus d'épreuves nationales mais aussi internationales qui leur permettra de situer leur niveau et de stimuler à l'entraînement qui est à la base de tout. On voit de très beaux athlètes, ils ont le potentiel qu'ils doivent exprimer de façon beaucoup plus fréquente», poursuit Denis Lahache.

Toutefois, le Comité national de promotion du Triathlon réitère sa volonté d'organiser cette compétition en 2018 à caractère international. L'étape Cap Skiring contribue à l'effort d'élargir la promotion du Triathlon dans toutes les localités où la discipline pourrait se développer afin de booster le secteur touristique surtout des localités cibles. «Nous essayerons, partout où c'est possible de développer le Triathlon, nous irons là-bas pour le faire connaître aux gens mais aussi faire bénéficier ses atouts à tous les secteurs notamment le tourisme.

Les gens comprennent, maintenant, le lien qui existe entre le triathlon et le tourisme», souligne Boubacar Gaye. Il convient de noter la blessure moins grave de El Hadji Malick Thiaw, de la Renaissance de Yoff, qui est tombé de son vélo.

 

Last modified on jeudi, 04 mai 2017 23:50