THOMAS BACH : "Une bonne organisation des JOJ serait pour l'Afrique un pas de plus vers les JO"

Omnisports Written by  mardi, 12 novembre 2019 00:00 font size decrease font size increase font size

Le président du comité international olympique (CIO), Thomas Bach, s'est dit mardi confiant de voir le Sénégal réussir l'organisation des premiers Jeux olympiques de la jeunesse sur le sol africain, des joutes qui devraient marquer "un pas de plus" dans la volonté du continent d'accueillir dans le futur une édition des Jeux olympiques.

S'exprimant dans un entretien avec la presse sportive au siège du comité national olympique et sportif sénégalais (CNOSS), il a estimé qu'une bonne organisation des Jeux olympiques de la jeunesse prévus au Sénégal en 2022, serait une étape supplémentaire pour que le continent accueille dans l'avenir les "grands jeux olympiques".

"C'est clair que si Dakar 2022 réussit, cela peut être un pas de plus pour qu'un pays africain accueille prochainement les Jeux olympiques d'été", a dit l'ancien champion olympique en escrime.

"Mon rêve en tant que président du CIO a toujours été qu'il y ait des Jeux olympiques sur le sol africain avant le terme de mon mandat", au plus tard en 2025, après les Jeux olympiques de Paris qui se tiendront un an plus tôt, a indiqué Thomas Bach.

"Malheureusement, des circonstances ont fait que cela n'a pas été possible. C'est pourquoi nous avons trouvé cette approche d'inviter les pays africains à postuler pour abriter les premiers Jeux olympiques de la jeunesse sur ce continent", a rappelé l'Allemand sous les ordres duquel le CIO a pris l'option d'attribuer les quatrièmes JOJ au continent africain.

Le patron de l'olympisme mondial soutient que "si avec ces jeux le Sénégal montre au monde entier, aux athlètes de 206 pays l'hospitalité et l'efficacité du continent africain, cela sera à coup certain une étape supplémentaire'' pour son successeur d'''avoir l'honneur et le plaisir d'organiser les JO en Afrique".

Au Sénégal pour une visite de 24 heures, le président du CIO a salué l'exemple sénégalais, où, "dans un respect mutuel, le gouvernement et le mouvement olympique travaillent en partenariat pour faire des Jeux un succès".

Aussi a-t-il dit sa confiance de voir les Jeux prévus à Dakar, Saly et Diamniadio servir de détonateur aux nombreuses tentatives africaines d'abriter les JO d'été.

"Le Sénégal que nous connaissons comme un partenaire du mouvement olympique, notamment avec le président Diagna Ndiaye qui est un homme de parole, a produit un bon dossier qui lui a valu d'être choisi. J'ai toujours eu confiance au Sénégal et j'espère que cette confiance sera toujours là à la fin de ma visite", a souligné Thoma Bach, qui s'entretenait avec une partie de la presse sportive nationale.

Le président du CIO, reçu en audience par le président de la République, Macky Sall, a visité le siège du comité olympique, où il a eu des séances de travail.

Dans son agenda figure aussi la visite du parcours sportif de la corniche ainsi que "le tour de l'œuf" sis au quartier Point E, qui abritera certaines épreuves des JO de la jeunesse.

Avec Aps