JUDO (Championnats d’Afrique) : En une semaine, le Judo donne trois médailles d’Or au Sénégal !

Omnisports Written by  lundi, 06 mai 2019 00:00 font size decrease font size increase font size

Encore une discipline qui rencontre d'énormes difficultés et qui, a réussi à hisser le drapeau du Sénégal dans une grande compétition. Les championnats d'Afrique de Judo en cadets et Juniors se sont bouclés ce dimanche à Dakar Arena.

Il y'a une semaine à Cape Town en Afrique du Sud, le judoka Mbagnick Ndiaye décrochait l'or dans la catégorie (+100kg). Une médaille que le Sénégal n'avait plus remporté depuis 23 ans. Pourtant, le combattant sénégalais n'est arrivé en Afrique du Sud que la veille de son combat qu'il a remporté par ippon, 44secondes de combat.

Il ne se doutait pas que son patriotisme et sa determination allaient enrager ses jeunes frères lors des championnats d'Afrique de Judo qui se sont tenus à Dakar Arena du 2 au 5 mai.

Sur les 16 nations (260 combattants) qui ont participé, le Sénégal termine à la 5e place avec 8 médailles en cadets et 3 en juniors. La tanière qui a été éliminé en finale de bronze par équipe, par le Maroc( 4-2) a récolté 2 médailles en or, Ibrahima Fall en cadets -50kg et Anna Siga Faye en junior catégorie -63kg (elle a été 2 fois vice championne d'Afrique). Les lionceaux comptent aussi 4 argent et 5 bronze.

Le président de la fédération sénégalaise de Judo et sports associés, Babacar Wade tire un bilan satisfaisant de la compétition qui est une préparation pour les prochaines échéances internationales. "La participation du Sénégal est satisfaisante mais en deçà de nos objectifs. On pensait avoir plusieurs médailles en individuelles et monter sur le podium pour la compétition par équipes au niveau des juniors. Pour les championnats du monde juniors, ils auront lieu à Marrakech au mois de septembre et nous allons essayer d'envoyer une forte délégation parce qu'avec les médailles d'argent et de bronze que l'on a ici à Dakar, on a le potentiel pour combattre au Maroc".

"Aux Jeux Olympiques de 2020, l'objectif est de qualifier le maximum d'athlètes. Mais avec le groupe que l'on a, nous savons que nous ne pourrons pas avoir plus de 3 athlètes à cette compétition. Mbagnick Ndiaye, avec son titre de champion d'Afrique, a glané pas mal de point. Il y'a deux autres athlètes qui sont en route et qu'on va soutenir. Les championnats du monde ont une force symbolique. Ils auront lieu au Japon un an avant les Jeux olympiques, les champions d'Afrique y seront", a ajouté le patron du judo sénégalais.

Il faut noter que ces championnats d'Afrique en cadets et Juniors a montré la domination maghrébine face aux autres nations. L'Algérie est à la première place suivi de l'Egypte, de la Tunisie, du Maroc et du Sénégal.


Gradins.net avec Wiwsport

Last modified on mercredi, 08 mai 2019 23:32