PRESSE SPORTIVE : Le président Abdoulaye Thiam veut "impulser une nouvelle dynamique" à l'ANPS

Omnisports Written by  jeudi, 01 novembre 2018 00:00 font size decrease font size increase font size

Le président de l'Association nationale de la presse sportive sénégalaise (ANPS), Abdoulaye Thiam, a exprimé jeudi son ambition d'"impulser'' une nouvelle dynamique à cette structure, en lui donnant un "caractère national".

''Depuis que nous sommes à la tête de l'ANPS, nous avions décidé de lui donner un caractère national, parce que ça été une critique extrêmement importante qui a été formulée contre notre association pour laquelle beaucoup de gens disaient que ça ne concerne que les journalistes sportifs de Dakar seulement [...]'', a justifé M. Thiam.

Il s'exprimait à l'occasion d'une réunion de partage entre une délégation de l'ANPS et des journalistes de Thiès et Mbour.

Cette journée de partage s'est tenue dans une ambiance confraternelle. Elle fait suite à celle tenue sur l'axe nord, notamment à Saint-Louis.

Après la capitale de la Petite-Côte, le président de l'ANPS et son équipe se rendront dans le sud du pays, où seront réunis les journalistes de Kolda, Sédhiou, Bignona et Ziguinchor.

Selon Abdoulaye Thiam, également rédacteur en chef de Sud Fm (privée), même si aujourd'hui l'ANPS est dirigée par de jeunes journalistes, les doyens qui ont fait de cette association ce qu'elle est devenue maintenant, y ont toujours leur place.

Cela est d'autant plus vrai que la jeune génération de journalistes sportifs a besoin de leurs expériences. C'est pourquoi ils sont invités à intégrer le comité des sages mis en place au sien de l'ANPS.

Les différentes rencontres avec les journalistes des différentes localités déjà visitées ont permis au président de l'ANPS et aux autres membres de la structure, de comprendre qu'il y a beaucoup de choses à faire, particulièrement dans la construction architecturale des stades et autres infrastructures sportives.

''Je me rends compte, aujourd'hui, que les problèmes des stades Demba Diop, Léopold Sédar Senghor et autres de la région de Dakar sont les mêmes partout ailleurs dans le pays. Dans les régions aussi, les journalistes côtoient les supporters, avec tous les problèmes et autres risques d'insécurité que cela peut engendrer'', a déploré M. Thiam.

''Nous n'avons pas de tribune presse et nous allons interpeller le ministère des Sports pour que, dans un futur proche ou lointain, dans la construction et/ou réhabilitation de stades et autres infrastructures sportives, que des tribunes presse savamment bien faites et bien délimitées soient érigées [...]'', a-t-il indiqué.

Il s'agit de "pour permettre aux journalistes de faire leur travail dans de bonnes conditions'', a-t-il précisé, soulignant la nécessaire protection des journalistes.

Avec Aps

Last modified on jeudi, 08 novembre 2018 04:45