MONDIAL BASKET FEMININ : Les Belgian Cats écartent les Français (86-65) et s'offrent une 1/2 finale contre les USA

Omnisports Written by  vendredi, 28 septembre 2018 00:00 font size decrease font size increase font size

Au terme d'un match abouti et d'une première mi-temps pour ainsi dire parfaite (53-31), la Belgique s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde de basket féminin vendredi à San Cristobal de la Laguna, Tenerife. Les Belgian Cats ont étouffé la France 86 à 65 pour s'offrir une demi-finale de rêve contre les Etats-Unis.

Si Kim Mestdagh a terminé avec 23 points au compteur, Emma Meesseman a frôlé le double-double avec 16 points et 9 rebonds au compteur. Julie Allemand, déchaînée, a réussi un record de 13 assists (11 points). Les Belges étaient inarrêtables vendredi malgré un moment de flottement en seconde période.

Les Américaines ont battu le Nigéria (71-40) dans leur quart de finale. L'autre demi-finale opposera l'Australie au vainqueur du dernier quart de finale entre l'Espagne et le Canada (21h00). Les Australiennes ont dominé la Chine (83-42)

Surmotivées face à la France, les filles de Philip Mestdagh ont réussi à faire déjouer leurs adversaires, triple vice-championnes d'Europe en titre (2013, 2015, 2017). Kyara Linskens donnait le ton de la volonté belge avec un bloc d'entrée sur Sandrine Gruda qui en restera à 2 points sur la rencontre (2/11).

Julie Allemand plantait le premier panier à longue distance de la soirée (sur les 8 au total) pour faire 9-4 (4e). Kim Mestdagh et Emma Meesseman confirmaient pour faire 13-8 (6e) forçant Valérie Garnier, la coach française, à prendre son premier temps mort. Marine Johannes sortait une bombe côté français et la partie restait serrée, mais c'est la France qui avait dû cravacher pour revenir au score, toujours à l'avantage de la Belgique à la 10e (20-17) sur un panier à 3 pts de Hanne Mestdagh.

Julie Allemand, la "Lyonnaise", déchaînée (5 pts, 2 rebonds, 100% de réussite et 9 assists en 11 minutes pour démarrer) servait des caviars à Hanne Mestdagh (1x3), Meesseman puis Wauters pour garder la distance (27-19) se chargeant d'alimenter ensuite elle-même le marquoir (27-21). Alexia Chartereau (17 pts, meilleure réalisatrice française) à trois reprises empêchait les Belges de creuser l'écart (31-25).

Kim Mestdagh ajustait la mire à longue distance : 35-25 (14e) avant un 2e temps mort de la France obligée de trouver d'urgence une solution. Les Françaises déjouaient devant la bonne défense belge. Wauters et Kim Mestdagh ne rataient pas l'aubaine en contre (39-25, 17e).

Quatorze points, le scénario face à l'Espagne était en train de se répéter, d'autant que la France se montrait particulièrement nerveuse. Les Belges, par contre, se lâchaient encore un peu plus (44-27 sur un trois points de Julie Vanloo). La barre des 20 unités était atteinte sur un nouveau trois points de Kim Mestdagh, toujours autant sur nuage avec 18 de ses 23 unités dès la première période (48-28, 18e).

Les Belgian Cats atteignaient la pause sur un ahurissant 53-31 avec plus de 50 points empilés face aux Françaises. Les stats parlaient d'elles-mêmes avec plus de 60% de réussite à distance (30 côté français) dont un 6/12 à 3 pts et 17 assists pour deux pertes de balle seulement.

KO debout, la France ne réagissait pas à la reprise. Julie Allemand, deux assists de plus pour Emma Meesseman, poursuivait son festival (61-33) après 3 minutes à peine. La France refaisait une partie de son retard (63-44) et se relançait. Le marquoir indiquait cependant toujours +19 à la demi-heure (67-48).

Les Bleues lançaient leur va-tout à l'entame de la dernière ligne droite avec un 0-5 (67-53). Le banc et Philip Mestdagh écopaient tous les deux d'une technique et la France de revenir à 12 points (67-55) à 8 minutes du terme, alors que Meesseman commettait sa 4e faute.

Il fallait faire descendre la pression côté belge. Kim Mestdagh mettait fin à trois longues minutes de disette (70-57 à 7 minutes du terme). Julie Vanloo redonnait aussi de l'oxygène aux Belges à trois points (75-59 à 5 minutes du terme).

A 4 minutes de la fin, la Belgique tenait 16 points d'avance. Kim Mestdagh et Julie Allemand mettaient les points qu'il fallait pour garder l'écart. Marjorie Carpréaux posait la cerise sur le gâteau d'un trois points sur le 'buzzer': 86 à 65.

Plus rien ne pouvait arriver aux Belgian Cats qui s'offraient une demi-finale de rêve contre les Etats-Unis par leur première participation à la Coupe du monde.

Avec lalibre.be