Moustapha Diop (blanc) et Oumar Badio (rouge) Moustapha Diop (blanc) et Oumar Badio (rouge)

BASKET MONDIAL 2019 (Moustapha Diop et Oumar Badio) : Bleus de la tanière, jeunes et audacieux...

Omnisports Written by  mercredi, 27 juin 2018 00:00 font size decrease font size increase font size

Tout lie ces deux joueurs : ils sont issus du championnat local, ils partagent la même chambre d'hôtel, ils sont sélectionnés pour la première fois en équipe nationale et ils vont disputer leur première campagne internationale à domicile. Pape Moustapha Diop (AS Douanes) et El Hadji Oumar Branco Badio (Saltigué) ont tissé des liens forts pendant le stage de préparation.

Les deux bleus de la liste de coach Abdou Ndiaye ont été toujours confiants. « C'est une immense joie de faire partie de ce groupe. On partage la même chambre et on se donnait à fond aux entraînements. On croyait vraiment à cette sélection et on rend grâce à Dieu de nous avoir permis à réaliser ce rêve », confient-t-ils sur le réseau social WhatsApp.

Moustapha Diop (ailier, 22 ans, 2m01, 85 kg) : « J'ai toujours cru en mes capacités »
Recalé lors du tournoi de la Zone 2 en mars 2017, il a pris son mal en patience pour revenir en force. L'ailier de l'AS Douanes sait ce qui l'attend en sélection et compte répondre aux attentes du coach.

« Je suis content de faire partie des 12 joueurs retenus pour le tournoi de Dakar. Mais, c'est aussi une pression supplémentaire car on va représenter 15 millions de Sénégalais. En 2017, je n'étais pas sélectionné pour le tournoi de la Zone 2.

Je n'ai pas baissé les bras car je savais ce qu'il fallait améliorer. Cette fois a été la bonne et je peux dire que c'est le fruit de mon travail. Le coach aime les joueurs travailleurs et qui mettent de l'intensité dans leur jeu.

On se donnera à fond pour arracher les 3 victoires à domicile. C'est l'occasion de remercier les dirigeants de SLBC, où j'ai fait toutes mes classes. Je remercie aussi les responsables de l'AS Douanes, le coach Pabi (Mamadou Guèye), qui m'a permis de progresser et de corriger beaucoup de choses dans mon jeu. »

Oumar Badio (meneur – arrière, 19 ans, 1m90, 78 kg) : « Je vais continuer à progresser »
Le retour au bercail a été payant pour le jeune meneur de Saltigué. Après deux saisons passées en Espagne à l'Academie Canarias Basket, Branco a séduit les férus de la balle orange, grâce à sa maitrise technique.

Il a contribué aux résultats de son club qui dispute les play-offs. « C'est une fierté de défendre les couleurs de son pays. Je vais gagner en expérience en côtoyant des joueurs comme Xane D'Almeida, Thierno Ibrahima Niang et Malèye Ndoye.

Ils m'aident sur le terrain et leurs conseils sont bénéfiques. Cela me permet de hausser mon niveau de jeu. Je vais continuer à apprendre et progresser. Cette sélection est une grande opportunité car je vais évoluer devant mon public.

J'ai beaucoup appris durant le stage et ce tournoi me permettra de m'exprimer. Notre objectif est de gagner tous nos matches pour aborder sereinement la dernière phase des éliminatoires. Nous sommes conscients des enjeux et nous allons nous battre ensemble pour le maillot national. »

Avis de coach Abdou : « Ils sont audacieux et talentueux »
Le Sénégal a un grenier de basketteurs et le fait de s'ouvrir aux jeunes permet de préparer la relève. Et Abdourahmane Ndiaye l'a bien compris en intégrant ces deux joueurs dans l'équipe.

« Badio est un créateur et agressif en défense. Il a une bonne lecture de jeu. C'est un jeune audacieux et qui prend ses responsabilités. Pape Moustapha Diop : Il peut défendre sur n'importe quel joueur. Il met beaucoup d'impact dans son jeu. En plus, il a une bonne capacité de pénétration ».

Avec Record