ATHLETISME (Lamine Faty, DG CAA) : "Seul le Président est désormais élu en Congrès"

Omnisports Written by  mercredi, 16 mai 2018 00:00 font size decrease font size increase font size

La Confédération africaine d'athlétisme (CAA) a décidé d'élire seulement son président lors de ses congrès, tous les autres membres étant élus lors des assises régionales de l'organisation sportive, a annoncé son directeur général, Lamine Faty, mercredi, à Dakar.

 

Il rappelle que les dirigeants de l'athlétisme africain ont pris cette décision lors des dernières assises de la CAA en octobre dernier, à Skhirat (Maroc).

''Il a été décidé de n'élire que le président lors du congrès'', a précisé Lamine Faty lors d'un point de presse tenu au siège de la Confédération africaine d'athlétisme.

Les membres de l'organe exécutif de la CAA, à l'exception du président, seront élus lors des assises régionales de l'organisation, selon M. Faty.

''Le directeur général a plus de prérogatives que le secrétaire général'', a-t-il expliqué, ajoutant que le premier a la mission, parmi d'autres, d'aider le président de la CAA dans ''la recherche des moyens'' destinés à l'organisation.

Les présidents des régions de la Confédération africaine d'athlétisme sont tous des vice-présidents de l'organisation, selon Lamine Faty, ancien secrétaire général de l'instance chargée de l'athlétisme africain.

''Toutes les régions ont l'obligation d'élire une femme parmi leurs représentants au conseil de la CAA'', a-t-il précisé, ajoutant que les femmes peuvent prétendre à un poste de vice-président au sein des instances régionales.

Selon Lamine Faty, les régions peuvent, en fonction de leur poids et de leur taille, élire directement leurs membres au conseil de la CAA.

''Le directeur général est élu par le conseil, sur avis du président'', a-t-il ajouté en expliquant aux journalistes les changements adoptés par l'instance chargée de l'athlétisme africain.

Les centres de développement de l'athlétisme répartis dans le continent vont dépendre directement de la CAA.

Trois pays, le Malawi, le Congo et la Côte d'Ivoire, sont candidats à l'organisation du prochain congrès électif de la CAA, a annoncé Lamine Faty, précisant que la capitale congolaise est favorite pour accueillir cette rencontre.

Il a confirmé la tenue des prochains Championnats d'Afrique d'athlétisme à Asaba (Nigeria), du 1er au 5 août 2018.

''Le circuit des rencontres d'Asaba sera déterminé le 18 juillet. Les étapes de Brazzaville (Congo), d'Addis-Abeba (Ethiopie) et de Nairobi (Kenya) sont confirmées. Il reste la dernière étape à chercher en Algérie'', a expliqué M. Faty.

Selon lui, l'Algérie, qui a accueilli beaucoup de compétitions de la CAA, a préféré renoncer à la tenue de ce meeting.

Avec Aps