ATHLETISME (Changement de nationalité sportive) : Le Président de la CAA recommande un durcissement de la réglementation

Omnisports Written by  mardi, 27 mars 2018 00:00 font size decrease font size increase font size

Le président de la Confédération africaine d'athlétisme (CAA), le Camerounais Hamad Kalkaba Malboum, prône un durcissement des règles de changement de nationalité, à l'origine selon lui d'un "préjudice important à l'athlétisme africain".

 

"Le président de la CAA a toujours plaidé pour un durcissement de la législation concernant les changements de nationalité, qui se multiplient notamment au profit des monarchies du Golfe et de la Turquie", rapporte le site de la CAA.

Parmi les recommandations faites au groupe de travail mis en place en marge des Mondiaux d'hiver début mars à Birmingham (Angleterre), pour freiner ce phénomène, il a été décidé qu'aucun transfert ne puisse se faire "avant l'âge de 20 ans", ajoute le site de l'instance dirigeante de l'athlétisme africain.

Il a été aussi décidé "une période d'attente minimale de trois ans pour les athlètes souhaitant effectuer un transfert d'un pays à l'autre".

"L'établissement d'un comité d'examen qui déterminera la crédibilité des demandes, la preuve que les pays offrent la pleine citoyenneté et les droits associés et la disposition selon laquelle un athlète ne peut transférer qu'une seule fois dans sa carrière", comptent parmi les recommandations faites à ce groupe de travail.

Aucune nation africaine n'est épargnée par ces transferts d'athlètes au profit des nations aux moyens financiers plus conséquents, même si le Kenya et l'Ethiopie, deux des puissances fortes de l'athlétisme mondial, sont les pays qui ont le plus d'athlètes dans ce phénomène.

Le Sénégal a récemment perdu Mamadou Kassé Hanne, finaliste du 400m haies en 2013 (Moscou), qui a décidé de courir pour la France.

Toutefois, il faut reconnaître que plusieurs athlètes éthiopiens et kényans, en raison de la richesse du potentiel dont dispose leur pays, n'auraient pas pu concourir dans les grandes compétitions, s'ils n'avaient pas changé de nationalité.

Ces athlètes, en changeant de nationalité, réussissent à s'aligner pour d'autres couleurs et gagnent ainsi leur vie.

Aps