NEZHA BIDOUANE (Présidente de la Fédération Royale Marocaine de Sport pour Tous) : "Dakar m’a toujours porté chance"

Omnisports Written by  jeudi, 22 février 2018 00:00 font size decrease font size increase font size

La double championne du monde du 400m/haies, la Marocaine Nezha Bidouane qui était à Dakar pour participer au congrès de l'association des fédérations francophones de triathlon (Fratri), estime que Dakar lui a toujours porté chance dans sa carrière d'athlète.

Ambassadrice pour l'Afrique de la coupe du monde qui aura lieu à Ostrava, Nezha qui est également présidente de la Fédération Royale Marocaine de Sports pour Tous, se souvient encore comme si c'était hier des championnats d'Afrique de Dakar qu'elle avait remporté haut la main en 1998.

« Mais il faut dire d'abord que Dakar m'a porté chance. Car je me rappelle ma première participation ici au Sénégal en 1992 au début de ma carrière. C'était l'année olympique de Barcelone, j'étais ici à Dakar et j'ai participé au 400m plat.

Je me suis classée 2e et après on est parti en Afrique du Sud à Johannesburg pour la coupe du monde des nations. J'ai gagné le 400m/haies ; c'était une belle course. Et c'était aussi ma qualification pour les Jo.

Dakar m'a porté chance encore parce qu'en 1997 j'ai participé au meeting de Dakar. C'est cette année-là que j'ai gagné mon premier titre mondial. J'ai aussi reçu ici à Dakar le trophée de la Fondation Abdou Diouf Sport Vertu.

Donc quand je suis à Dakar, je me sens comme chez moi. Le Sénégal c'est en quelque sorte mon deuxième pays, mon pays d'adoption. Durant l'année internationale de la femme en 1998, j'ai été aussi ambassadrice de l'Afrique.

C'est vrai que le Maroc est mon pays natal, mais le Sénégal est mon pays d'adoption car les athlètes sont mes frères et sœurs et Amy Mbacké Thiam est de ma génération. Donc c'est un honneur pour moi de représenter l'Afrique pour la coupe du monde d'athlétisme », a-t-elle souligné.

A son avis, l'athlétisme mondial sans l'Afrique ce n'est pas de l'athlétisme. « En 1998 quand je participais à la coupe du monde à Johannesburg, j'étais d'abord championne d'Afrique ici à Dakar. En Afrique du Sud j'ai réalisé ma meilleure performance de l'année.

Mon message pour la jeunesse africaine est de participer aux championnats d'Afrique, il faut donner de la chance aux jeunes athlètes africains », a déclaré cette ancienne championne du monde.

Pour Nezha Bidouane, l'athlétisme africain se porte bien actuellement. Il suffit seulement, a-t-elle dit, de donner les moyens afin que les jeunes espoirs puissent émerger et apporter des médailles dans les compétitions internationales ».

A Dakar, où elle représentait le triathlon marocain en tant que membre du bureau exécutif de la Fratri, il a beaucoup été question de moyens pour les pays africains membres.

Son record africain (52'90) réalisé à Séville en 1999 tient toujours ; mais, très réaliste, elle soutient que c'est une belle performance qui devrait être battue un jour car les records sont faits pour être améliorés.

Avec Lesoleil.sn

Last modified on dimanche, 25 février 2018 21:21