LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE DANS LE SPORT : Interpol et le Cio veulent adopter une stratégie de prévention internationale coordonnée

Omnisports Written by  jeudi, 26 octobre 2017 00:00 font size decrease font size increase font size

Le Sénégal abrite, depuis hier, un atelier régional Interpol-Cio sur l'intégrité dans le sport dans un hôtel de Dakar. Pendant toute la durée de la rencontre, des experts de niveau mondial vont partager leurs expériences et les fruits de leurs recherches. L'objectif étant d'adopter une stratégie de prévention internationale coordonnée.

 

Conscients d'être confrontés à une problématique essentielle qui interroge et interpelle toutes les consciences soucieuses de l'avenir du sport dans toute sa diversité, les organisateurs de cet événement veulent mettre en place, à travers cet atelier, des stratégies de sauvegarde efficaces et durables.

D'après le président du Comité national olympique et sportif sénégalais (Cnoss), Mamadou Diagna Ndiaye, il n'y a pas d'exigence plus haute, d'impératif plus puissant actuellement que la réflexion sur l'intégrité dans le sport et les risques considérables de perversion qui, par leur amplitude et la gravité de leurs conséquences, sont susceptibles de remettre en question tout le substrat de valeurs qui fondent l'idéal olympique.

« C'est une opportunité particulière que cet atelier nous offre d'accueillir des sommités et des experts de niveau mondial qui nous feront partager, avec autant de richesse, leurs expériences et les fruits de leurs recherches dans un domaine qui polarise de plus en plus toute la vigilante attention du mouvement olympique », a-t-il souligné.

En fait, les préoccupations que le président du Cnoss a évoquées, relatives aux menaces qui planent sur le sport, sont en concordance avec ses convictions profondes d'homme et, de surcroît, membre du Cio.

Ainsi, il préconise la nécessité d'un combat implacable, et sans la moindre concession, contre toute forme de manipulation ou d'instrumentalisation du sport à des fins personnelles.

« C'est un fait connu que l'intégrité dans le sport est de plus en plus mise en danger par des organisations criminelles structurées, ayant une parfaite maîtrise de l'outil informatique pour planifier de nouveaux modes d'intervention visant le sport de haut niveau ».

C'est face à cette menace que le Cio et Interpol ont décidé d'adopter une stratégie de prévention internationale coordonnée, pour lutter contre la criminalité et proposer des alternatives en réponse aux atteintes à l'intégrité dans le sport.

Car, selon toujours Mamadou Diagna Ndiaye, au moment où le temps mondial bat au rythme du sport et des compétitions, il y a concomitamment des scandales de corruption, voire des achats de consciences dans certaines instances sportives, des révélations d'affaires de dopage, des matchs truqués, autant de disfonctionnement préjudiciables à la quintessence et à la noblesse du sport.

« Il nous revient d'avoir la capacité de les anticiper en élaborant de nouveaux logiciels d'analyse, de nouveaux schémas d'action afin que jamais le grain ne meure ».

Protéger l'intégrité du sport
L'ancien président de la commission d'éthique du Cio, Youssoupha Ndiaye a, quant à lui, souhaité la bienvenue aux représentants du Cameroun, Niger, Mali, Mauritanie, Tchad... et plaidé également pour la protection de l'intégrité du sport.

« Si le public, les athlètes et les organisations sportives perdent confiance à l'intégrité des compétitions, c'est tout le mouvement sportif qui se trouve en danger.

Le sport, vous le savez, joue un rôle social fondamental, dans nos sociétés et si la crédibilité du sport est en danger, nos sociétés se mettent dans de graves difficultés.

C'est pourquoi cet atelier revêt une importance capitale ». L'atelier vise, en fait, à encourager et faciliter la collaboration entre les autorités de police, les autorités judicaires, les comités nationaux olympiques et les fédérations sportives nationales, entre autres acteurs.

A noter que le Cio a signé un protocole d'accord avec Interpol en janvier 2014. Depuis, les deux organisations ont élargi le champ de leurs activités communes et ont élaboré une stratégie visant à entreprendre des actions concrètes.

Parmi les autres initiatives lancées, le Cio et Interpol travaillent de concert afin de proposer des ateliers dans le monde entier portant sur les risques d'arrangements des matchs, de manipulation des compétitions ainsi que sur la corruption y afférente, en partenariat avec les Comités nationaux olympiques (Cno), les Fédérations internationales (Fi) et nationales, les organes de répression, les entités gouvernementales et les régulateurs de paris.

Les ateliers sur l'intégrité dans le sport, actuellement proposés dans plusieurs pays du monde, offrent des solutions sur mesure, applicables à chaque contexte national.

Lesoleil.sn