PREMIER LEAGUE : Vainqueur de Wolverhampton grâce à Sadio Mané, Liverpool a fait le boulot mais échoue à un point de Manchester City

Toujours pas de titre de champion pour Liverpool depuis 1990. Après une folle saison où les Reds y auront cru, les hommes de Klopp, héroïques en milieu de semaine face au Barça, l'ont emporté grâce à Mané (doublé) face à Wolverhampton (2-0) lors de la dernière journée. Un succès, combiné à celui de City à Brighton, qui est insuffisant. Liverpool termine deuxième de Premier League avec... 97 points !

En 1989, Liverpool était devenu la première (et depuis, la seule) équipe à ne pas être championne en étant en tête avant la dernière journée de Championnat. Cette saison, les Reds n'ont pas réussi à renverser le cours de l'histoire et coiffer Manchester City au poteau. Irrésistibles depuis août dernier, ils sont encore une fois les héros malheureux de cette campagne de Premier League. Liverpool devait gagner, bien sûr. Mais la pression était ailleurs, sur Manchester City, et tout Anfield espérait que les Citizens ne s'imposent pas. Le miracle n'est pas arrivé.

Quoi qu'il en soit, de leur côté, ils ont fait le boulot. Ils ont rapidement pris le contrôle de la rencontre, mais ont longtemps eu du mal à se créer des occasions franches. Leur première situation s'avérait décisive. Alexander-Arnold et Henderson combinaient à merveille, et le latéral trouvait Mané au point de penalty (1-0, 17e). La pression s'accentuait sur les buts des Wolves. Robertson allumait de loin mais Patricio repoussait de belle manière (25e). Wolverhampton peinait pour ressortir les ballons, mais sur sa seule situation franche, il allait faire trembler tout un stade. Sur un contre, Doherty était à la réception d'un centre et catapultait le ballon sur la barre d'Alisson (44e).

Liverpool, moins en jambes, n'a pas craqué
Les visiteurs ont alors beaucoup mieux démarré le second acte, sans pour autant être très dangereux, mais Liverpool se montrait assez fébrile sur certaines séquences. Illustration quand Alisson sauvait la barraque in-extremis devant Jota et une défense aux abois (68e). Bis repetita quelques minutes plus tard, mais la tête du Portugais n'inquiétait pas le Brésilien (73e). Comme souvent cette saison, Liverpool a été solide. Dans les temps faibles, l'équipe a su ne pas concéder de buts et s'en remettre à son portier. Avant de faire le break, par l'intermédiaire de Mané (2-0, 80e) sur une nouvelle passe décisive d'Alexander-Arnold, sa douzième de la saison. Clinique. Le vingt-deuxième but de l'attaquant de Liverpool, co-meilleur buteur de Premier League à égalité avec Salah et Aubameyang. Avec 97 points, Liverpool termine à la deuxième place. Incroyable... mais vrai. Les hommes de Klopp, finalistes de la Ligue des champions, n'ont perdu qu'une seule rencontre. C'était contre Manchester City (2-1) début janvier. Un seul écart mais qui est aujourd'hui payé au prix fort.

Avec francefoot

Read 109 times