BOUNA SARR AU SUJET DE L’INTÉRÊT DES LIONS : "J’ai hésité mais j'assume mon choix"

Published in Foot Inter octobre 25 2018 font size decrease font size increase font size

L'arrière droit français de l'Olympique de Marseille (Ligue 1 française) Bouna Sarr, a reconnu avoir beaucoup hésité après avoir été contacté par le sélectionneur national, Aliou Cissé, mi-avril, pour faire partie de l'équipe nationale devant prendre part à la Coupe du monde 2018.

"J'y ai réfléchi. C'est arrivé d'un coup peu de temps avant la liste, j'ai dû prendre une décision sur un délai très court", a-t-il admis dans un entretien publié dans l'édition de ce jeudi du quotidien sportif français L'Equipe.

"Ce n'était pas facile d'autant que j'ai eu mes problèmes d'épaule (luxation) il fallait se faire opérer", a rappelé Bouna Sarr, soulignant que "c'est dur de refuser une coupe du monde".

L'arrière droit de l'OM dit connaître "de nombreux joueurs du Sénégal, un très bon groupe'', avant d'ajouter : "Je ne regrette pas j'assume mon choix".

Présélectionné par les Bleus, le footballeur d'origine sénégalaise et guinéenne attend de voir son nom couché sur les prochaines listes de Didier Deschamps même s'il n'est pas titulaire indiscutable à l'OM.

A l'OM, Bouna Sarr, un attaquant excentré transformé en arrière latéral par son entraîneur Rudi Garcia, fait face à la concurrence du Japonais Hiroki Sakai.

Il a certes marqué de précieux points en fin de saison dernière et même jusque-là avec le début de l'actuelle, le nouvel arrière latéral sait que son entraîneur attend de lui "de la continuité" dans ses performances.

"Il est performant mais pas encore à 100 pour cent", estime le technicien français, qui laisse entendre que Bouna Sarr a encore de la marge à franchir pour se mettre au niveau de la concurrence au poste d'arrière droit chez les Bleus.

A 26 ans, celui qui a été longtemps convoité par le Syli national de Guinée et qui a failli partir en juillet dernier à Naples (Italie), quand le club italien avait recalé Youssouf Sabaly (Bordeaux), est en concurrence avec Benjamin Pavard (Stuttgart, Allemagne) et Djibril Sidibé (Monaco, France).

Derrière les deux champions du monde 2018, Bouna Sarr sait qu'il peut postuler en même temps que le Stéphanois Mathieu Debuchy.

Avec Aps

Read 55 times Last modified on Last modified on octobre 26 2018