CAF AWARDS 2018 : Ahmad Ahmad confirme le choix de Dakar

Published in Foot Inter septembre 18 2018 font size decrease font size increase font size

Ahmad Ahmad, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF) a confirmé, lundi à Dakar, le choix porté sur la ville de Dakar pour abriter la cérémonie des CAF Awards 2018, au cours de laquelle sera décerné le Ballon d'or africain.

« La désignation du meilleur joueur africain 2018 va se passer à Dakar le 8 janvier 2019 en collaboration avec le gouvernement du Sénégal. Le comité d'organisation a déjà été mis en place. Je saisis cette opportunité pour remercier sincèrement le président Macky Sall pour avoir accepté d'accueillir ce grand évènement sportif de la CAF, le ministre des Sports du Sénégal et surtout Me Augustin Senghor, le président de la Fédération Sénégalaise de Football qui préside le comité d'organisation », a déclaré Ahmad Ahmad qui était l'invité du journal télévisé de 20 heures de la Radiodiffusion Télévision Sénégalaise (RTS, publique).

Auparavant, le Malgache, en séjour dans la capitale sénégalaise, a présidé l'Assemblée générale extraordinaire de l'Union des fédérations ouest-africaines de football (UFOA).

En outre, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF) assistera ce mardi à la finale du Tournoi UFOA U17 qui va opposer le Sénégal à la Guinée, au stade Ngalandou Diouf de Rufisque (département de Dakar).

Le dirigeant de l'instance faîtière du football africain n'a pas manqué d'évoquer les cas de fraude sur l'âge décelés grâce aux tests IRM (Imagerie par Résonance Magnétique).

Ces analyses ont permis de disqualifier plusieurs joueurs de sélections engagées dans les tournois zonaux U17 qualificatifs à la Coupe d'Afrique des Nations de la même catégorie. Jadis partiels, ces tests ont été généralisés à l'ensemble des effectifs.

« Nous apportons une nouvelle ère marquée par la transparence dans la gestion et l'objectivité dans la réalisation de certaines activités. Cela étonne plus d'un que l'Afrique puisse gagner le titre de champion du monde dans les compétitions de petite catégorie et ne parvienne pas à dépasser le cap des quarts de finale au Mondial des Seniors.

Selon l'analyse des techniciens, la fraude sur l'âge fait partie des causes de nos contreperformances car on triche énorment en Afrique », a déploré Ahmad Ahmad.

Poursuivant son argumentaire, le président de la CAF a renseigné que cette intransigeance dans le foot continental « entre dans le cadre du processus d'assainissement en cours à la CAF ciblant l'administration centrale mais aussi le corps arbitral ».

Read 322 times