RUSSIE 2018 (Gianni Infantino) : "Aucun grand favori ne se dégage"

Published in Foot Inter février 18 2018 font size decrease font size increase font size

Il n'y a aucun grand favori qui se dégage parmi les pays qualifiés à la Coupe du monde 2018 prévue du 14 juin au 15 juillet, a indiqué à Nouakchott au cours d'une rencontre avec la presse, Gianni Infantino, le président de la FIFA.

 

"Tout est possible en Russie, il y a les habituels favoris mais aucune sélection qui sera présentée comme la grande favorite", a-t-il dit.

Interrogé par des journalistes africains autour du thème "Gianni Infantino parle à l'Afrique", le président de la FIFA indique qu'il n'est pas interdit de penser à la possibilité de voir une équipe africaine intégrer le carré d'as de la prochaine Coupe du monde.

"Le niveau du football mondial est exceptionnel, il n'y a plus de petite équipe, et l'Afrique n'est pas en marge", a dit Gianni Infantino.

Il rappelle à ce sujet que le Cameroun et le Ghana, de grandes Nations africaines habituées à la Coupe du monde comme, seront absentes de Russie 2018.

Les représentants de l'Afrique, (le Maroc, l'Egypte, le Nigeria, le Sénégal et la Tunisie) ont un bon niveau, a estimé le patron du football mondial, ajoutant : "peut-être que pour cette année, il y aura une surprise pour le continent africain".

Aucune sélection africaine n'a réussi à intégrer les demi-finales de la Coupe du monde et les performances jusque-là sont à mettre à l'actif du Cameroun en 1990, du Sénégal en 2002 et du Ghana en 2010 qui avaient atteints les quarts de finale.

Avec Aps

Read 104 times Last modified on Last modified on février 21 2018