MONDIAL 2018 : L'entraineur du Japon étale les qualités de ses footballeurs

Published in Foot Inter janvier 05 2018 font size decrease font size increase font size

L'équipe du Japon, adversaire du Sénégal à la Coupe du monde 2018 a des qualités sur "le plan collectif, dans la rigueur et la discipline", a expliqué son sélectionneur, Vahid Halilhodzic dans un entretien paru dans le site spécialisé goal.

 

"C'est une équipe qui a certaines qualités. Dans l'aspect collectif, la rigueur et la discipline, elle a des armes. Et c'est en se basant là-dessus que je vais la préparer pour la Coupe du Monde", a déclaré le technicien de 65 ans qui a qualifié le Japon pour Russie 2018.

Parlant de l'équipe japonaise, le 2-ème adversaire de celle du Sénégal en phase finale du Mondial 2018, le technicien souligne qu'il faut que son "niveau individuel et collectif s'améliore".

"Ces dernières années, malheureusement, ils n'ont pas de grands talents. En Europe, on ne parle que très peu du football japonais. À part (Keisuke) Honda (Pachuca, Mexique) et (Shinji) Kagawa (Dortmund, Allemagne), il n'y a pas beaucoup d'éléments dont on parle", a-t-il rappelé.

"Bien sûr, en France, il y a (Hiroki) Sakai (Marseille) et (Enji) Kawashima(gardien de but du FC Metz) qu'on connaît parce qu'ils évoluent en Ligue 1", a-t-il relevé, soulignant qu'il y a aussi quelques éléments éparpillés en Allemagne et en Italie.

"Mais ce ne sont pas encore des joueurs qui sont des vedettes et qui jouent des rôles importants au sein de leurs clubs respectifs", a-t-il reconnu.

Les footballeurs japonais de manière générale doit aussi s'améliorer sur le plan psychologique, a-t-il ajouté estimant que parfois ils se font un complexe par rapport aux autres.

"Dans mon travail, j'essaye de leur enlever ce complexe afin qu'ils soient plus sûrs de leur force collective", a indiqué l'ancien sélectionneur de l'Algérie.

Au Brésil en 2014, Vahid Halilodzic qui avait conduit les Fennecs en huitième de finale de la Coupe du monde, a fait savoir que le groupe H est très ouvert.

"On n'est pas favoris, mais en Coupe du Monde tout est ouvert" a-t-il dit, rappelant qu'au premier tour, quelques grandes nations ont parfois chuté comme l'Italie, l'Espagne et l'Angleterre.

"Ça veut dire que tout est possible, il faut simplement rester optimiste, l'important est de bien se préparer", a-t-il insisté, ajoutant qu'il faut faire une bonne préparation et organiser tous les petits détails.

"Il faudra ensuite attaquer l'épreuve avec audace, ambition et en tentant de créer l'exploit sur trois matches", a-t-il préconisé.

En plus du Japon, les deux autres adversaires du Sénégal au premier tour sont la Pologne et la Colombie.

Avec Aps

Read 37 times