Items filtered by date: mars 2017

Il y a quelques années, la Roja tutoyait les sommets et dominait l’équipe de France du regard. Désormais, le rapport de force entre les deux nations s’est rééquilibré, et l’Espagne fait les yeux doux à nos internationaux. La nouvelle génération tricolore, notamment, attire de plus en plus les convoitises des poids lourds de la Liga.

L’équipe nationale du Sénégal a battu le Mali (79-72), en match comptant pour la 3ème journée du tournoi de la Zone 2. Les « Lions » finissent premier du tournoi avec 10 points. 
Après la débâcle de Bamako avec cette lourde défaite du Sénégal (37-82) face au Mali, les deux équipes se sont retrouvées à nouveau sur le parquet du stadium Marius Ndiaye. Les deux équipes étant déjà qualifiées, l’enjeu est la première place du tournoi qui pourrait être important au tirage au sort. 
Le match : deux premiers quarts serrés 
Le premier quart temps a été serré entre les deux équipes, d’où ce score de (16-16). Les Maliens ont posé d’énormes aux Sénégalais sur le plan offensif. Dans le 2ème quart temps, le staff technique corrige en mettant une pression sur les pointeurs adverses. Il reste six minutes avant la pause et le Sénégal a pris les choses en main (25-21). Les Lions vont creuser l’écart de sept points (34-27) à deux minutes de la pause. C’est le plus grand écart en faveur du Sénégal depuis l’entame de la partie. La passivité défensive et les pertes sénégalaises vont permettre au Mali de revenir à cinq points (31-36) à pause. Le Sénégal doit poser son jeu et éviter d’insister sur les tirs à trois points. 
Le Sénégal conserve son avance à la fin du 3ème quart temps (52-48). Les Lions vont creuser l’écart (58-48) à six minutes du terme. Le Mali va revenir (62-65) à 32 secondes de la fin du match. Le Sénégal a la possession et prend un temps mort pour les dernières consignes. Drame Mahamadou au butzer permet au Mali (65-65). Le Sénégal l’emporte dans les prolongations (79-72) et termine premier du tournoi. 
En lever de rideau, la Guinée a battu le Cap-Vert (67-60) et prend la 3ème place du tournoi. 
Classement 6ème journée 
1er Sénégal (10 pts -9), 2ème Mali (9 pts +56), 3ème Guinée (9 pts -21), 4ème Cap-Vert (8 pts -26)

Source : Terangasport.com

James Harden est très en forme au cours de ce mois de mars. La semaine dernière, «The Beard» s'est notamment illustré contre Denver où il a inscrit le panier de la gagne à deux secondes du terme (125-124). Le meneur des Rockets a assuré aussi au niveau des passes décisives avec 17 offrandes contre New Orleans (117-107). Un peu en retrait contre Oklahoma City, James Harden a tout de même grandement participé à la victoire contre le Thunder (137-125).DeMar DeRozan (Toronto)3 victoires – 0 défaiteSes statistiques : 33,3 points, 5,3 rebonds, 5,7 passesLe sans-faute de Toronto cette semaine conjugué à la mauvaise série d'Atlanta devrait leur garantir une place dans le Top 4 et les Raptors peuvent remercier DeMar DeRozan pour cette semaine idéale après deux grosses prestations contre Chicago (122-120) et à Miami (101-84). A chaque fois, l'arrière a passé la barre des quarante points. Il a été moins prolifique contre Dallas (94-86) avec 18 points mais il reste le meilleur marqueur des siens dans la partie.Giannis Antetokounmpo (Milwaukee)3 victoires – 1 défaiteSes statistiques : 27,5 points, 10,8 rebonds, 4,3 passesAprès quelques performances en demi-teinte, «The Greek Freak» revient à son meilleur niveau au moment idéal pour Milwaukee, à la lutte pour une place en play-offs. Il a été intenable à Sacramento (116-98) et à Atlanta (100-97) où il a validé à chaque fois un joli double-double (32 pts, 14 rbs puis 34 pts 13 rbs). Défait à domicile par Chicago (109-94), Antetokounmpo a tout de même livré une prestation convaincante.LaMarcus Aldridge (San Antonio)3 victoires – 0 défaiteSes statistiques : 22,7 points, 7,3 rebonds, 2 passesDe retour sur les parquets après un repos forcé en raison de problèmes cardiaques, LaMarcus Aldridge s'est bien relancé avec les Spurs. Sur le parquet de Minnesota (100-93), l'intérieur a porté son équipe vers la victoire avec 26 points. Il a également validé un double-double contre New York (10 rebonds, 19 points). Même si sa ligne de stats n'est encore à la hauteur des autres joueurs cités, ses prestations depuis son retour ont de quoi rassurer San Antonio en cette fin de saison régulière.Anthony Davis (New Orleans)2 victoires – 1 défaiteSes statistiques : 27,7 points, 14,7 rebonds, 1,3 passeAssocié ou non avec DeMarcus Cousins dans la raquette, Anthony Davis continue de faire très mal. Mention spéciale à son match sur le parquet de Denver (115-90) où il a été d'une grande efficacité avec 31 points et 15 rebonds en 28 minutes. Nikola Jokic, candidat à une place dans cette équipe de la semaine, n'a presque pas existé contre Davis qui signe au passage un 45e double-double cette saison.L'équipe-type de la semaine précédenteLes mentions honorablesIls n'ont pas été retenus dans le cinq de la semaine mais on ne pouvait pas passer leurs prestations sous silence.Rudy Gobert (Utah)Avec 25 points de moyenne, Rudy Gobert n'était pas loin de figurer dans cette équipe-type après avoir réalisé sa semaine la plus prolifique de sa jeune carrière en NBA (25,7 pts, 14,3 rbs, 4,7 contres). Sa prestation XXL contre les New York Knicks a beaucoup impressionné, cependant le Jazz n'a remporté qu'une seule rencontre sur ses trois derniers matches.Devin Booker (Phoenix)Avec un match à 70 points contre Boston, le jeune arrière des Suns est rentré dans l'histoire. Cette performance lui permet d'afficher une moyenne hebdomadaire de 33 points, digne des meilleurs de la Ligue. Cependant, cela n'a pas permis à Phoenix de remporter le moindre match cette semaine.

 

Source : Lequipe.fr

Grâce à un panier inscrit dans l'ultime seconde de la partie, North Carolina s'impose contre Kentucky (75-73) et accède au dernier carré du championnat universitaire.Finaliste malheureux l'an passé, North Carolina retrouve le Final 4 du championnat NCAA. Les Tar Heels ont éliminé les Kentucky Wildcats dimanche (75-73). Le héros de la soirée se nomme Luke Maye, auteur du panier de la gagne à 0,3 seconde du terme et efficace en sortie de banc (17 points en 20 minutes).Deux hommes ont également fait la différence pour North Carolina. Justin Jackson a fini meilleur marqueur de la rencontre avec 19 points et Kennedy Meeks a dominé la raquette avec 17 rebonds.South Carolina se hisse au Final 4Killian Tillie et Gonzaga se qualifientLe programme des demi-finalesSouth Carolina - GonzagaOregon - North Carolina

Source : Lequipe.fr

Troisième du dernier Dakar auto et quintuple vainqueur en moto, Cyril Despres apprécie le tracé de l'édition 2018 et notamment le retour au Pérou.«Que vous inspire le parcours du Dakar 2018 ?J’ai de bons souvenirs au Pérou, et pas seulement du pays et des dunes. On est arrivé une fois dans ce pays et j’ai gagné et on est reparti une fois du Pérou et j’ai gagné aussi en moto. Les organisateurs ont bien pris conscience qu’il manquait un peu d’exotisme sur le Dakar 2017. Aller en Bolivie à cette période, c’est prendre le risque d’avoir de la pluie et du froid pour les motards. Passer de longues journées là-haut, c’est un peu too much. Le parcours du Dakar 2018Le Dakar n’était plus passé par le Pérou depuis 2013…Oui, et en plus, on y est allé que deux fois depuis le début du Dakar en Amérique du Sud, c’est peu. C’est vraiment un endroit qui ressemble au Sahara. Ce sera la 40e édition du Dakar, les organisateurs se devaient de faire quelque chose de différent, d’un peu hors norme. En Amérique du Sud, ces grandes étendues de sable, elles ne sont qu’au Pérou, en tout cas, de ce que je connais. Il y en a un peu au Chili, mais ce n’est pas comparable à ce type de terrain sablonneux. C’est un terrain exigeant…Exigeant, ce n’est pas le premier mot qui me vient. Ces paysages sont tellement grandioses et ce terrain est tellement difficile en terme de navigation… Ce sont de grandes étendues sans points de repère et rien ne ressemble plus à une dune qu’une autre dune. Là, au moins, il y a du costaud. Avec notre voiture on n’a jamais réussi à s’exprimer pleinement dans les dunes et dans le sable, et j’espère qu’on va pouvoir le faire en 2018. Ce type de terrain nécessite d’autres qualités que du pilotage, et j’espère les avoir encore. Je les avais il y a quelques années en moto (rire). Le Dakar vous emmènera ensuite en Bolivie et en Argentine, cette seconde partie de parcours vous plait ? Ça peut être très intéressant. Quand la course partait de Paris et arrivait à Dakar, il y avait trois types de terrain : le Maroc entre les montagnes et les cailloux, la Mauritanie avec du sable et des dunes et enfin des pistes sinueuses dans la Savane. Si on compare, dans le désordre, c’est ce qu’on fait avec le Pérou, la Bolivie et l’Argentine. Ce Dakar me fait un peu plus envie que le Dakar 2017 sur le papier.»

Lequipe.fr

 Le basketteur américain Georges Niang, né d’un père sénégalais, s’est dit prêt à rejoindre les Lions pour les besoins de l’Afrobasket 2017, affirmant avoir été convaincu de rejoindre la Tanière par Gorgui Dieng et Maurice Ndour, deux
éléments majeurs de l’équipe nationale.

Dans un entretien publié sur le site Intternet de la FIBA, la fédération internationale de basket, le sociétaire des Pacers d’Indiana, s’est dit "fier d’être d’être un des rares Sénégalais à jouer en NBA" et d’autant plus fier d’avoir à jouer pour l’équipe nationale du Sénégal.


"Gorgui m’a expliqué le potentiel de la sélection sénégalaise et les possibilités de développement au pays et dans le continent", a souligné Niang.


Gorgui Dieng et Maurice Ndour ont de leur côté confirmé, dans un entretien ave l’APS, avoir parlé avec Georges Niang de la possibilité de rejoindre l’équipe nationale et de l’apport qui pourrait être le sien au bénéfice des Lions du basket.


 "Je parle avec Maurice et Georges et on est en train de se concerter pour le prochain Afrobasket", a confié Gorgui Dieng, pivot des Timberwolves de Minnesota.


Maurice Ndour, sociétaire des New York Knicks, connaît George Niang depuis les "années de collèges", et a donc naturellement joué sa partition pour faire venir le joueur des Pacers d’Indiana.


"Georges est chaud pour venir en sélection", a indiqué Maurice Ndour, qui a rejoint la Tanière des Lions en 2014 lors de la coupe du monde de basket.


De mère américaine et de père sénégalais, Georges Niang était sur les tablettes de la Fédération sénégalaise de basket, avait confié le directeur technique de la FSB en décembre dernier.


Le Sénégal, qui lutte pour prendre part à la prochaine édition de l’Afrobasket, n’a jamais compté dans ses rangs en même temps trois joueurs évoluant en NBA, la Ligue professionnelle de basket nord-américaine.


Gorgui Dieng (Minnesota), Maurice Ndour (New York Knicks) et Georges Niang (Indiana Pacers) sont les seuls actuels représentants du Sénégal en NBA.

Source : Aps

L’équipe du Sénégal rencontre, lundi, au stade de Charléty, la Côte d’Ivoire en match amical préparatoire aux éliminatoires de la Can 2019 et du Mondial 2018. Un match attendu par les supporters des «Lions» basés en France ; même si certains d’entre eux ne se sont toujours pas remis de la désillusion née de l’élimination par le Cameroun en quarts de finale de la Can 2017.

Le Casa-Sports de Ziguinchor a réalisé une bonne opération en battant (3-2) le Ndiambour de Louga à domicile, dimanche, en match comptant pour la 15-ème journée de la Ligue 1 de football.
 
Avec cette victoire, le Casa totalise 24 points occupe la 5e place du classement.
 
L’équipe de Génération Foot demeure malgré tout le grand bénéficiaire de cette journée de championnat, grâce à sa victoire (2-0) acquise samedi aux dépens de la Linguère de Saint-Louis, combinée avec les défaites de ses poursuivants, le Jaraaf de Dakar et Niary Tally.
 
Les pensionnaires de l’Académie basée à Deni Biram Ndao enregistrent ainsi leur deuxième victoire d’affilée pour le compte de la phase retour du championnat.
 
Le succès de Génération Foot aux dépens du club-fanion de la capitale nord du Sénégal permet à l’équipe de Déni Biram Ndao de s’installer confortablement en tête du classement avec 31 points au compteur, spécialement après les défaites du Jaraaf et de Niary Tally.
 
Le premier, dauphin de Génération foot, a chuté (0-1) devant Tengueth FC, pendant que Niary Tally, deuxième poursuivant immédiat du leader, se faisait surprendre (0-1) par Guédiawaye FC.
 
L’unique but de cette partie a été marqué par Thierno Thioub à la 71-ème mn de la rencontre.
 
De son côté, Mbour Petite-Côte a remporté le derby mbourois en battant (1-0) Diambars.
 
Le derby des mal classés, opposant l’Union sportive de Gorée à l’US Ouakam, s’est soldé par un nul vierge, 0-0.
 
- Voici les résultats de la 15-ème journée de la Ligue 1 :
 
- US Ouakam-US Gorée (0-0), Niary Tally-Guédiawaye FC (0-1), Génération Foot-Linguère (2-0), Tengueth FC-Jaraaf (1-0), Diambars-MPC (0-1), Ndiambour-Casa Sports (2-3).
 Source : Aps
Des arbitres sénégalais ont reçu, de samedi à dimanche à Diourbel, une formation portant sur les changements intervenus dans les lois du jeu et la nouvelle technique des courses, a constaté l’APS.
 
Animée par des spécialistes instructeurs de la CAF et de la FIFA, cette session a permis aux participants de s’imprégner davantage des 94 modifications apportées dans les lois du jeu. 
 
Il s’agissait, selon Amadou François Guèye, président de la Commission centrale des arbitres (CCA), "d’établir avec précision la condition physique de l’arbitre qui a beaucoup évolué". Selon lui, "il devient de plus en plus difficile de trouver dans un match des temps de récupération". 
 
Page 1 sur 5